fbpx

Quels sont les différents types d’hypnose?

Hypnose Psychologie

Quels sont les différents types d’hypnose?

On me demande souvent: quelle est la différence entre l’hypnose ericksonienne, que je pratique, et les autres types d’hypnose.

Je vais donc vous expliquer brièvement les différentes sortes d’hypnose que vous pouvez rencontrer. Vous pourrez ainsi éclaircir votre connaissance de ma pratique.

L’hypnose classique

C’est l’originelle, telle qu’elle a été inventée et conceptualisée au 19ème siècle par James Braid ou Jean-Martin Charcot. Elle est basée sur une « position haute » du thérapeute, qui va utiliser des suggestions autoritaires et directives. Elle correspond généralement à l’image populaire où le thérapeute ou « l’hypnotiseur » donne des ordres au sujet.

Au fil des années, cette technique a laissé place à des nouvelles façons de conceptualiser l’hypnose, notamment jusqu’à l’arrivée du grand thérapeute Milton H. Erickson.

L’hypnose ericksonienne

Elle correspond, comme son nom l’indique, à l’hypnose telle qu’elle a été pratiquée par le thérapeute Milton H. Erickson durant le 20ème siècle.

Lui-même formé à la technique classique, adaptera ces techniques en introduisant des suggestions indirectes et permissives, laissant beaucoup plus de choix au patient. Le thérapeute revient donc à une « position basse », positionnant le patient comme expert de sa propre problématique. Le thérapeute n’est donc plus là pour donner des ordres visant à la guérison. Il cherche plutôt à mener le patient à réveiller ses ressources internes et solutions propres.

La pratique de Milton H. Erickson utilisait donc un mélange d’hypnose directe et indirecte, de métaphores thérapeutiques ainsi que des prescriptions de tâches souvent paradoxales. Si vous souhaitez en apprendre plus sur ses techniques, le livre « Un thérapeute hors du commun: Milton H. Erickson » de Jay Hayley (commandez-le ici: https://amzn.to/2ZHm7P9) regorge d’anecdotes passionnantes).

On considère Erickson comme le père des thérapies brèves et de nombreux courants thérapeutiques se sont inspirés de ses méthodes, comme par exemple: les approches systémiques, la thérapie brève de Palo Alto ou encore la programmation neuro-linguistique (PNL).

L’hypnose de spectacle

Dernier type d’hypnose que je souhaite aborder, tant il influence la perception de la population par rapport à cette technique.

Comme je l’explique toujours à mes clients, la plus grande différence qui réside entre l’hypnose de spectacle et l’hypnose thérapeutique réside dans le but de l’intervention. La première sert à faire rire, alors que la seconde permet de guérir.

L’hypnose de spectacle, utilise les mêmes procédés que celle thérapeutique, en se servant très souvent d’inductions très rapides. Son côté spectaculaire et impressionnant est fortement dû à toute la préparation psychologique faite un amont ainsi qu’à l’effet « d’engagement » qui potentialise les effets hypnotiques une fois dans la salle. En effet, la rapidité et la puissance des exercices pratiqués en spectacle est décuplée du fait que les sujets se sont engagés dans de multiples actions avant même de se faire hypnotiser. En se déplaçant jusqu’à la salle, en payant un billet d’entrée, en pratiquant les exercices demandés par l’hypnotiseur, en montant sur scène devant des centaines de personnes, etc.

Les fausses croyances

L’hypnose de spectacle a souvent comme inconvénient d’induire le public en erreur sur la pratique de cette technique, et c’est pourquoi je tiens à préciser que :

  • On ne contrôle pas la personne en transe. C’est elle qui décide si elle veut rentrer ou sortir de cet état.
  • Bien qu’elle soit dans un état modifié de conscience, la personne se rend compte de tout ce qui se passe durant la transe hypnotique.
  • On ne peut pas violer le « code moral » d’une personne en transe. Une personne ne fera ou ne dira donc rien sous hypnose qu’elle ne serait pas d’accord de faire ou dire dans son état “normal”.
  • Notre inconscient sélectionne les informations qui sont bonnes pour nous, ce qui nous protège de toute éventuelle action ou suggestion malveillante.

Chaque année, de nouvelles sortes d’hypnose apparaissent et portent des noms différents. Je ne vous en parlerai pas dans cet article, car premièrement je ne les connais que très peu et deuxièmement, toutes ces nouvelles formes découlent de l’hypnose ericksonienne.

Si vous souhaitez tester l’hypnose ericksonienne et travailler sur une de vos problématiques afin de faire ressurgir vos ressources et solutions internes, prenez rendez-vous directement sur https://www.betterme.ch/contact/ pour une séance dans mon cabinet à Lausanne ou via Skype.

Vous souhaitez être informé de mes dernières publications et offres spéciales? Rejoignez ma newsletter en suivant ce lien: http://eepurl.com/bUXco1

Julien Borloz

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Milton_Erickson

https://www.psynapse.fr/documentation-hypnose/types-hypnose/

Julien Borloz

Julien Borloz

4 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.