fbpx

Les regrets comme moteur de changement

Dépression Développement Personnel Psychologie Relations

Les regrets comme moteur de changement

Cet article explique comment utiliser les regrets pour nous permettre de changer nos comportements.

« Pas l’temps pour les regrets, les erreurs n’appartiennent qu’à nous-mêmes, né pour amener ma part de progrès » , voilà ce que chantait le groupe de rap Lunatic dans son album culte Mauvais Oeil en 2000. 16 ans plus tard, nous allons voir si cette mentalité est forcément le meilleur moyen d’apporter sa « part de progrès ».

Bien que l’on puisse croire que le fait de n’avoir aucun regret nous aide à aller de l’avant, les études scientifiques nous indiquent qu’il faudrait reformuler ce postulat par le slogan : « oui aux regrets, non à la rumination ! ».

Utiliser les regrets pour changer

En effet, Zeelenberg et collègues nous indiquent que le fait d’avoir des regrets est un excellent moteur de changement car il pousse la personne à se donner un “coup de pied au c**” afin d’essayer de réparer les erreurs qu’il aurait commises. En d’autres termes, les regrets nous poussent à apprendre de nos erreurs et à agir afin d’atteindre nos objectifs!

Zeelenberg nous explique également que l’anticipation d’un regret nous pousse à retarder notre prise de décision, permettant ainsi d’amasser plus d’informations et d’opinions sur la question, minimisant ainsi le risque d’une prise de décision hâtive. Les regrets nous poussent donc à l’action et améliorent nos processus décisionnels.

Ce qu’il faudrait donc éviter, ce ne sont pas les regrets, mais bien la rumination mentale. A la manière d’une vache mâchant sans cesse son herbe, la rumination mentale correspond au fait de se répéter sans cesse des pensées improductives, des reproches, des doutes par rapport aux actes que nous avons accomplis ou non.

Seligman, un des fondateurs de la psychologie positive, explique dans son livre Learned Optimism: How to Change Your Mind and Your Life que les ruminations forment un terrain fertile pour la dépression, de par le fait que cela mène la personne à se rappeler sans cesse ses échecs, à se blâmer et que les ruminations ne mènent qu’à l’inaction !

Etude de cas: deux exemples concrets

Vous venez de vous faire quitter par votre compagne/compagnon. A partir de là s’offrent deux options :

  1. Vous vous morfondez: “je suis vraiment trop nul, c’est normal qu’elle m’ait quitté, je ne vaux rien, de toute façon ça finit chaque fois pareil”. Vous ruminez ces pensées durant des semaines, n’entreprenez pas de nouvelles choses, ne rencontrez plus de nouvelles personnes, vous êtes bloqué dans le passé à vous passer en boucle ce qui n’a pas fonctionné dans votre couple. Résultat: vous n’avancez pas.
  2. Vous regrettez de ne pas avoir été assez présent, de ne pas avoir tenté de trouver des compromis et de ne pas avoir travaillé sur vos défauts avant qu’il ne soit trop tard. Vos regrets vous amènent à analyser de manière constructive les causes de votre rupture et à trouver des solutions pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir. Elle m’a quitté parce que je ne faisais pas d’effort pour trouver un travail? Et si je me remettais à lire les petites annonces? Elle me reprochait de ne plus rien faire à part regarder des séries à la télévision? Et si j’allais courir avec mon pote une fois par semaine?

Message à retenir

  • Tout le monde fait des erreurs, nous ne sommes pas des êtres parfaits. Par contre il est impératif d’analyser après coup ce que nous avons fait de faux afin de ne pas le reproduire dans le futur.
  • Ne ressassez pas vos échecs. Encaissez le coup, donnez-vous le temps de digérer les mauvaises nouvelles et mettez-vous à l’action pour relever de nouveaux challenges !

Et vous, comment rebondissez-vous après un échec ?

PS: vous cherchez d’autres articles sur les relations amoureuses? Lisez ceci “Comment guérir une blessure émotionnelle en 3 étapes” ou encore “La règle d’or pour une relation heureuse”

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching
Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne
079 743 85 40

Julien Borloz

Julien Borloz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching ; Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne 079 743 85 40