fbpx

Comment Survivre A La Pression De L’Excellence

Coaching Dépression Développement Personnel

Comment Survivre A La Pression De L’Excellence

La pression de l’excellence est difficile à supporter? Voici l’article pour vous!

Je me tiens généralement peu informé de l’activité des nombreux coaches présents sur Internet, tellement ce terme est aujourd’hui utilisé à tort et à travers, par des gens souvent sans réelle éthique ni formation. J’ai cependant remarqué dernièrement une tendance dans le courant du développement personnel que je trouve plutôt inquiétante. En effet, je constate que d’innombrables coaches, que cela soit dans le domaine physique ou mental, vouent un culte à la performance, à la productivité et à l’excellence. « Qu’y a-t-il de mal à ça ?» me direz-vous ! Nous allons explorer dans cet article les côtés pervers de ce que j’appellerai le « coaching de l’excellence » et voir comment réorienter les objectifs pour redonner au développement personnel une vision saine et équilibrée.

L’excellence selon les normes sociales

L’effet pervers de la plupart des coaching actuels réside dans le fait qu’ils ont une visée quantitative plutôt que qualitative. De la même manière qu’une personne tenterait de trouver son bonheur en accumulant des biens matériels, beaucoup de coaches prônent aujourd’hui l’accumulation de « compétences » et la performance à tout prix. Avec des injonctions du type « lisez un livre par semaine », « ne mangez jamais seul à midi afin de vous créer un réseau » ou encore « levez-vous à 5h30 pour commencer votre journée par un jogging », etc., le développement personnel dérive gentiment vers le remplissage de « checklists » dans l’unique but de répondre aux exigences du coach, au lieu de répondre aux propres besoins et attentes du client. Ce qui devrait être une démarche d’épanouissement et d’évolution vers des objectifs, valeurs et standards personnels devient alors une dictature de normes « d’excellence » imposées de l’extérieur. Les « tu peux » se transforment en « tu dois » et le but initial d’une démarche de bien-être devient alors une génératrice d’injonctions angoissantes et culpabilisantes.

Les risques du « coaching de l’excellence »

Si on se base sur la théorie de Beck, la dépression provient de la présence de « croyances dysfonctionnelles » imposant à l’individu des règles de vie trop exigeantes du type « je dois être parfait », « je ne suis rien sans mon partenaire », « je n’arrive jamais à rien », etc. L’impossibilité de répondre à ces standards et la vision pessimiste de soi, du monde et du futur qu’ils engendrent amènerait les personnes à la dépression. Instaurer des changements dans sa vie tels que pratiquer du sport, manger sainement, rencontrer de nouvelles personnes, acquérir de nouvelles connaissances, etc. s’avère très positif… tant qu’ils ne produisent pas une charge étouffante de règles anxiogènes à respecter !

Un exemple frappant (parmi tant d’autres malheureusement) est la dépression et l’alcoolisme dont a souffert le célèbre nageur Michael Phelps en 2014. Comment explique-t-on qu’une personne qui collectionne les médailles d’or et qui fait rêver la terre entière puisse souffrir de tels troubles ? Et bien malgré son succès, la pression imposée par son mode de vie, les attentes démesurées qui y sont liées et peut-être le manque de sens personnel que produisait sa vie ont probablement fini par venir à bout de son mental. Il s’en est désormais sorti, heureusement pour lui.

Comment revenir au développement personnel « sain » ?

Afin de continuer à se développer personnellement de manière équilibrée, il est important d’être attentif aux 3 points suivants :

La motivation doit venir de vous

Il est important de vous fixer des objectifs qui correspondent à vos propres besoins/envies et non pas aux attentes de votre coach ou de la société. Pratiquer une activité physique sera donc positif si le but est de vous « dépenser », de prendre du plaisir et de vous sentir bien dans votre corps. Cela pourrait par contre devenir problématique si les raisons de cette activité sportive sont de vous rapprocher d’un idéal de société ou de satisfaire les demandes de votre coach/partenaire/mère/patron… Il est donc intéressant d’identifier les raisons profondes de vos actions afin d’évaluer leur pertinence.

Fixez vos propres standards

Il est primordial d’avancer à votre rythme et de vous arrêter quand vous le souhaitez. L’enrichissement personnel est une construction à long terme et vous avez tout à fait le droit d’accélerer ou de ralentir la cadence quand bon vous semble. Comme disait l’écrivain et grand voyageur Robert Louis Stevenson: « l’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même ». Peu importe que vous ayez décidé d’apprendre une langue et que vous vous soyiez arrêté après le 5ème chapitre. Peu importe encore si vous ne pratiquez la méditation qu’une fois tous les 2 mois. Ce qui compte, c’est d’être en accord avec vous-même, de faire ce qui vous semble bon lorsque vous le souhaitez et d’avoir la liberté de débuter ou terminer une activité quand vous en avez envie.

Visez le bonheur, pas la performance

N’oubliez pas que le but premier du développement personnel n’est pas de remplir un CV ou d’impressioner votre voisin de palier. Le bonheur est ce qui compte vraiment et c’est pourquoi je vous incite à vous interroger sur ce qui vous rend profondément heureux plutôt que de réfléchir aux « qu’en dira-t-on ». Ne laissez pas quelqu’un d’autre juger si ce que vous avez accompli aujourd’hui était suffisant.

En conclusion

L’apprentissage de nouvelles connaissances et le développement personnel au sens large sont des aventures incroyables et passionnantes. Il est simplement primordial d’écouter ses besoins personnels et de rester l’acteur principal de ce processus en vous réappropriant votre démarche. Ne laissez pas quelqu’un vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire et n’oubliez pas que vous seul êtes libre de fixer vos propres objectifs ainsi que vos limites.

Si vous êtes convaincu par ma vision de l’accompagnement et du coaching, contactez-moi pour réserver une session via Skype et débuter votre voyage vers le développement personnel.

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching
Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne
079 743 85 40

Julien Borloz

Julien Borloz

4 comments

  1. Bel article merci! Toute la question est de savoir ce qui nous rend réellement profondément heureux, et de ne pas le confondre avec tout ce que la société nous vend pour être “heureux” 🙂

  2. Exact! Mais il est important de s’interroger à ce sujet car les normes sociétales sont souvent profondément intériorisées et il n’est pas si facile de s’en détacher.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching ; Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne 079 743 85 40