fbpx

3 Secrets de la Réussite de l’Equipe d’Islande

Développement Personnel Réussite Stress

3 Secrets de la Réussite de l’Equipe d’Islande

Cet article décortique les secrets de la réussite de l’équipe de football d’Islande pour les appliquer à votre équipe.

Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, nous sommes en plein Euro de football. Entre les klaxons à chaque fin de match, les foules de personnes sur les terrasses et les récits de la presse nous gratifiant de polémiques ô combien importantes, il est difficile de passer à côté de cet événement.

Alors que la compétition est encore en cours, je souhaitais m’arrêter sur une équipe et son parcours atypique afin d’en tirer des leçons à mettre en place pour favoriser votre réussite professionnelle.

L’équipe d’Islande est sans doute la meilleure surprise de ce tournoi et leur présence en 1/4 de finale relève de l’exploit. Mais comment ce fait-il qu’une équipe d’inconnus réussisse si bien ? Voici les 3 secrets de la réussite de l’équipe d’Islande.

Les secrets de la réussite: la victoire est un état d’esprit

La première grande force de cette équipe d’Islande est avant tout sa simplicité et son authenticité. Il suffit de regarder les joueurs ainsi que leurs sélectionneurs pour voir qu’ils sont dans cette compétition avant tout pour prendre du plaisir, sans se mettre de pression inutile, en prenant les matchs les uns après les autres. Ils connaissent leurs forces et leurs faiblesses, croient en leur potentiel et se donnent à 200% sur le terrain.

Une autre caractéristique importante est qu’ils ne se compliquent pas la vie. Ils sont là pour une seule chose : jouer au football et profiter à fond de leur expérience. Résultat : ils prennent un énorme plaisir à disputer leurs matchs et devinez quoi ? Ça leur réussit !

Les autres grandes équipes sont sans arrêt au milieu de scandales et autres polémiques débiles qui leur font presque oublier le but premier de leur présence dans cette compétition, les empêchant ainsi d’être focalisé uniquement sur l’objectif de départ et de profiter pleinement de leur expérience.

Cela revient au concept de « flow » de Csikszentmihalyi abordé dans un précédent article qui explique que pour être heureux, il est important d’être complètement immergé dans notre tâche, de se fixer des objectifs et d’avoir un feedback à propos de nos performances. De plus, être heureux et optimiste augmentant les performances, il semblerait primordial de mettre les joueurs dans des conditions mentales adéquates pour favoriser leur efficacité. Pourtant, tout ce qui entoure les grandes équipes de football, la pression, les polémiques etc., empêchent les joueurs de vivre une expérience optimale et d’être heureux sur le terrain, réduisant ainsi leurs performances.

Comment appliquer ces leçons dans votre vie ?

Lorsque vous êtes confronté à un défi de taille dans votre milieu professionnel (bien que cela s’applique également dans la sphère privée) face auquel vous doutez de vos capacités à le surmonter, adoptez l’attitude décrite ci-dessus. Ne vous encombrez pas l’esprit avec des « qu’en penseront les autres ? Qu’arrivera-t-il si j’échoue ? » ou toutes autres pensées négatives. Concentrez vous sur une tâche bien précise en gardant votre objectif en tête, relevez le défi en connaissant vos forces et vos faiblesses, croyez en vos capacités et donnez tout ce que vous pouvez en direction de votre but. Qui peut en vouloir à quelqu’un qui a donné tout ce qu’il pouvait ? Personne.

L’union fait la force

L’Islande, à l’inverse de ses adversaires, ne possède pas un « joueur clé » sur lequel tous les espoirs reposent. Au contraire, c’est une équipe solidaire est polyvalente que l’on voit évoluer sur le terrain, ce qui se vérifie jusqu’à leur banc de touche car cette équipe possède deux sélectionneurs. Les Islandais l’ont bien compris : l’union fait la force. Et cela se constate sur la feuille de match car ce sont bien 6 joueurs différents qui ont inscrit les 6 buts de la sélection durant l’Euro.

Quels sont les avantages de cette organisation ?

Premièrement, la pression de la performance ne repose pas sur les épaules d’un seul homme (comme Cristiano Ronaldo au Portugal ou Lewandowski en Pologne) mais est répartie entre tous les joueurs, ce qui la rend bien plus facilement gérable. Deuxièmement, cela rend la tâche plus difficile à leurs adversaires qui ne savent pas d’où peut venir le danger et ne peuvent pas concentrer leurs efforts en défense sur un ou deux joueurs seulement.

Comment transposer cela dans votre vie professionnelle ? Il est selon moi important de retenir qu’il est possible d’accomplir de grandes choses seul, mais il sera toujours plus simple d’y parvenir lorsqu’on s’entoure d’une équipe compétente. Apprenez à déléguer ainsi qu’à vous entourer de collègues avec de bonnes connaissances et travaillant efficacement.

Travailler en équipe vous déchargera d’une grande charge de travail et de la pression qui l’accompagne, vous permettra d’échanger avec vos collègues sur l’avancement de vos projets et vous apportera des visions différentes vous permettant d’atteindre vos objectifs d’autant plus efficacement. Pour finir, en répartissant les responsabilités et les connaissances au sein d’une équipe, vous évitez de trop grandes perturbations en cas d’absence d’une personne majeure en permettant aux collègues de compenser avec leurs connaissances et compétences.

Être le challenger est un des secrets de la réussite

C’est la première fois que l’Islande participe à un championnat d’Europe de football et elle est évidemment arrivée dans la compétition avec le statut de « challenger ». Cette position de néophyte peut être abordée de deux façons : la première est de céder à l’angoisse en vous disant que vous n’êtes pas assez talentueux, que vous n’y connaissez rien et que vous n’avez aucune chance. Vous partirez avec un état d’esprit pessimiste, sentant beaucoup de pression à vouloir bien faire mais sans vraiment y croire, ce qui a peu de chance de vous amener vers la victoire.

Heureusement, vous pouvez également décider d’utiliser votre position de « petit Poucet » comme un atout en adoptant une mentalité « rien à perdre, tout à gagner » qui sera un des grands secrets de la réussite. En effet, vous êtes un débutant et ne possédez pas toutes les compétences dont les autres jouissent, cependant votre statut vous permet d’aborder les défis en vous disant que vous avez tout à apprendre, que vous ferez probablement des erreurs mais qu’au fond vous ne pouvez que vous améliorer car les attentes envers vous sont relativement basses. C’est ce que l’on observe dans cette équipe d’Islande : ils jouent détendus, avec le sourire, sont fair-play et ne se mettent pas de pression inutile. Pourquoi ? Car personne ne s’attend à ce qu’ils gagnent leurs matchs !

Mon conseil personnel

Je vous conseille donc d’adopter cet état d’esprit lorsque vous vous attaquez à un nouveau défi comme un nouvel emploi, un nouveau hobby etc. Evidemment que vous allez faire des erreurs, personne n’est parfait et ceux qui ont 10 ans d’expérience dans votre boîte étaient probablement aussi empruntés que vous à leurs débuts. Comme le dit bien cette citation « ne comparez pas votre chapitre 1 au chapitre 20 de quelqu’un d’autre ». Tout le monde a commencé de zéro alors ne vous mettez pas de pression inutile. Acceptez de ne pas être parfait, profitez pleinement de votre nouvelle expérience et investissez-vous à fond pour en tirer un maximum de bénéfices. Après une période d’adaptation, vous serez tout aussi performant (voir plus) que vos collègues que vous surestimiez.

Pour finir

L’Islande nous fait plaisir sur et en dehors du terrain. Les joueurs ainsi que les supporters ont montré qu’il était possible de voir du fair-play et de la bonne humeur dans un stade de football et que le respect existait encore dans ce sport. Comme eux, soyez respectueux, adressez la parole à tout le monde, que cela soit à votre chef d’entreprise ou aux femmes de ménage, prenez le temps de connaître ceux qui vous entourent et vous ne tarderez pas à en récolter les bénéfices.

Vous souhaitez poursuivre sur ce thème? Cet article détaille la culture du football en Islande qui expliquerait leur succès!

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching
Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne
079 743 85 40

Julien Borloz

Julien Borloz

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julien Borloz | Psychologue FSP | Hypnose | Coaching ; Avenue Virgile-Rossel 10, 1012 Lausanne 079 743 85 40